Freitag, 16.2.2007, 24.00 Uhr

zurück zur Uebersicht der Direktors Lounge 2007

18.30

20.00

22.00

24.00

Eternity, Dream... And To The Core

TAZ Temporary Autonomous Zone

To The Core

• Sophie B FR Eternity, Dream... And To The Core 75 min, DV, 2006
Eternity, Dreams And To The Core chronicles a journey deep into anarchy, techno music, the malaise of a generation left unsatisfied with society´s solutions.

J'ai eu la chance de visionner un film documentaire étonnant abordant le thème des "rave-party". Ce sujet, presque tabou pour certains, surtout médiatisé par les polémiques de voisinage , de sécurité et d'hygiène, soulève pour le grand public bon nombre d'interrogations. Quels sont réellement ces milliers de participants prêts à partir à l'aventure par des chemins fléchés pour se retrouver au pied d'une grange désaffectée ou d'une clairière boueuse? Quels sont ces gens qui, au son d'une musique techno tonitruante, s'agitent, se défoulent jusqu'à l 'épuisement? Sont-ils des marginaux? des personnes en mal de vivre? ou juste des inconditionnels de la foule, de la musique et de la fête?
C'est ce que tente avec une certaine adresse de nous faire découvrir Sophie B.. Pour la circonstance, elle nous emmène dans un décor quelque peu triste et dans une ambiance peut- être plus militante que joyeuse. C'est vrai, on danse, on se défoule, on boit, on se drogue,on s'ennuie peut-être, et malgré cela, Sophie B. réussit la prouesse de nous rendre ce climat attachant en raison de l'esprit et des idées qu'il dégage. La société avec son ordre bien établi qui amène ses contraintes, ses religions, sa politique, sa loi du fric et ses préjugés de toutes sortes sont remis en cause. Les bonnes vieilles idées libertaires reviennent d'actualité. A la vue et à l'écoute de cette réalisation, on est bien obligé de reconnaître que ces raisons invoquées sont recevables et compréhensibles dans un monde où la démesure l'emporte sur la raison, laissant sur le flanc bon nombre de personnes et notamment de jeunes.
Cette oeuvre est illustrée par une mise en scène parfois surprenante par ses montages originaux, ses fort jolies couleurs sur fond de paysages cafardeux mais au combien réalistes et ses images remplies de messages et de symboles. La musique fort bien choisie rythme ce film entrecoupé de commentaires d'organisateurs ou de participants, parfois enthousiastes et plein d'espérance ou franchement désabusés. Surtout restez assis jusqu'au générique final dont la bande son apporte un clin d'oeil idéal au sujet abordé dans ce documentaire.
Au travers de cette rave-party, Sophie B. nous apporte un regard innovant sur ce milieu déroutant mais attachant. Même si parfois quelques longueurs se font jour, le spectateur ne peut que les comprendre tant elle met d'amour et de conviction à défendre un sujet qui semble, de toute évidence, lui tenir à coeur.
Il serait donc fort dommage pour la réalisatrice mais aussi pour les cinéphiles, que les professionnels du cinéma passent à côté d'un tel talent plein de promesses et d'imagination. Pourvu que ceux-ci puissent lui donner la possibilité d'entamer une brillante carrière, c'est mon plus vif désir!
G. Rocher

zurück zur Uebersicht der Direktors Lounge 2007